jeudi 13 octobre 2011

Mes chéris, je me sens rajeunir


Le secrétaire général adjoint de l'UMP, Marc-Philippe Daubresse, a estimé que le débat entre Martine Aubry et François Hollande avait donné "la même image d'une gauche ringarde", évoquant un retour "10 ans en arrière". (source : le Figaro )

Il y a dix ans c'est vrai, la gauche était chassée du pouvoir. Et il y a dix ans, les gens ne campaient pas dans la rue de Paris, on pouvait encore se soigner sans se ruiner, il y avait encore des classes pas trop surchargées dans les écoles, pas de centres éducatifs fermés, pas d'immolation de prof dans la cour (les cahiers au feu la prof de maths au milieu, je propose le slogan à l'UMP, ça pourrait les brancher).

Il est vrai qu'il y a dix ans, les grands patrons étaient moins payés et les banques n'étaient pas encore obligées de nous piquer nos sous de pauvres pour se "recapitaliser". Il y a dix ans, on pouvait encore en France vivre décemment. Parfois on voudrait revenir en arrière.

Parfois
peut-être
on en a l'occasion.

3 commentaires:

Gaël a dit…

miam ! une cure de jouvence ? :)

EvaNaissance a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
EvaNaissance a dit…

terrible le slogan, mais tellement réaliste!

revenir en arrière ?

Même pour redevenir jeune, belle, riche et célèbre je ne veux pas rajeunir de cette façon!! ; )

Cordialement